Domaineur : zoom sur ce métier d'avenir !

Domaineur : zoom sur ce métier d'avenir !

Aucun commentaire

Si l’on dit du digital qu'il s’agit d’un secteur d’avenir, c’est parce que les options de professionnalisation sont nombreuses. C’est ainsi que le métier de domaineur a vu le jour, prenant une ampleur fulgurante. Pourtant, on n’en sait que très peu sur ce professionnel de l’ombre. Zoom sur ce métier d’avenir.

Domaineur, le spécialiste des noms de domaines

 « Domaineur » est dérivé du terme anglo-saxon « domainer ». Il s’agit d’un investisseur pour le moins particulier, qui investit principalement dans l’acquisition des noms de domaines. Son métier consiste essentiellement à enregistrer des noms de domaine intéressants ou à les racheter pour ensuite les revendre afin de faire profit.

Les méthodes utilisées par le domaineur sont nombreuses. La plupart du temps, il rachète les noms de domaine fraîchement émis ou ceux ayant de la notoriété et qui l’intéressent. Pour cela, il doit utiliser la spéculation.

La seconde méthode consiste à enregistrer le nom de domaine une fois que celui-ci a expiré. Il ne le fait que pour ceux qui ont, selon lui, de la valeur. Pour plus d’infos, visitez le site Web.

Domaineur, un spécialiste de la spéculation

Rappelons que le but du domaineur lorsqu’il investit dans les noms de domaine, est d’en tirer profit, quelle que soit la méthode utilisée pour les acquérir. Pour ce faire, il fait en sorte d’avoir ses noms de domaine au prix le plus bas pour ensuite les revendre au meilleur prix.

Ainsi, le domaineur se doit d’être un fin spéculateur. En fonction des opportunités présentes sur le marché, il peut décider de revendre immédiatement un nom de domaine qu’il vient d’acheter ou d’attendre le moment qu’il estime être le meilleur pour le revendre.

Cela peut donc prendre des années pour qu’un nom de domaine soit revendu, une fois que la demande se fait sentir sur le marché et que les acquéreurs sont prêts à payer le prix fort. Certains se vendent à des millions d’euros et, avec l’engouement que le numérique connaît, il est clair qu’il s’agit réellement d’un métier d’avenir.